Les actualités 2012 d'Énergie Développement Services du Briançonnais

Voir aussi les actualités en :

Sommaire

Produire proprement c’est bien. Le faire reconnaître, c’est mieux ! (décembre 2012)
Attention, des emails frauduleux circulent ! (décembre 2012)
Le 5,5 kV, c’est fini à Briançon ! (décembre 2012)
Travaux de haut vol sur le barrage de Pont Baldy (décembre 2012)
Le projet « chaudière bois » d’EDSB récompensé par le fonds d’innovation EDF (novembre 2012)
L’usine de Pont-Baldy à la pointe de la technologie (octobre 2012)
Un glissement de terrain qui menace la conduite (septembre 2012)
EDSB au Semi-Marathon Névache Briançon (août 2012)
Nouveaux tarifs et augmentation de la CSPE  ! (juillet 2012)
EDSB continue à soutenir les associations culturelles du Briançonnais (juillet 2012)
De l’eau dans la Durance ! (juin 2012)
L’agence en ligne d’EDSB est ouverte ! (mai 2012)
Prudence aux abords des rivières (avril 2012)
EDSB mobilisée pour l’opération « Rivières propres » 2012 (avril 2012)
Les agents d’EDSB mobilisés pour l’environnement le 22 février 2012 (mars 2012)
Record battu sur l’hiver 2011/2012 ! (février 2012)
Partenariat 2011 constructif entre l’AAPPMA « Les pêcheurs Briançonnais » et EDSB (février 2012)
La panne électrique du 6 janvier 2012 (janvier 2012)
EDSB vous souhaite une bonne année 2012 ! (janvier 2012)

Produire proprement c’est bien. Le faire reconnaître, c’est mieux ! (décembre 2012)


L’ensemble du personnel d’EDSB a pu fêter l’évènement lors du traditionnel repas de fin d’année

Le certificat ISO 14001 (cliquez pour agrandir)

Pour finir l’année 2012 en beauté et dans le respect de l’environnement, EDSB vient d’obtenir la certification environnementale ISO 14001 pour l’ensemble de sa production hydroélectrique (3 centrales, bientôt 4 avec Fontenil 2). Après de nombreux mois de préparation et de travail, des investissements appropriés, et surtout l’établissement d’un plan d’actions à suivre strictement, les trois centrales ont obtenu la certification environnementale correspondant au respect de la norme ISO 14001.

La qualité de l’eau, la gestion des déchets, la prévention des fuites d’huile… Chaque centrale a été passée au peigne fin pour finalement être reconnue comme respectueuse de l’environnement dans lequel elle se situe, et des éléments qui l’entourent.

Cette première certification, valable 3 ans, n’est qu’une première étape, puisqu’EDSB s’attachera désormais à étendre le périmètre certifié aux deux autres métiers très complémentaires que sont la distribution d’électricité, ainsi que la fourniture à ses clients (siège social de la place Blanchard).

 

Attention, des emails frauduleux circulent ! (décembre 2012)


Le courrier de la Direction Départementale de
la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP).
(cliquez pour agrandir)

Plusieurs de nos clients ont reçu des courriers électroniques semblant provenir d'EDF, leur indiquant que « le paiement de [leur] dernière facture a été rejeté », et qui leur demande de régulariser la situation en payant via Internet, en cliquant sur le lien indiqué.

C’est une tentative d’escroquerie

Ni EDSB, ni EDF (à plus forte raison à Briançon !) ne demandent à leurs clients leurs coordonnées bancaires par email. Il s'agit d'une tentative de "phishing" (hameçonnage) visant à vous escroquer. Ne donnez pas suite (et ignorez le lien proposé) !

EDB a alerté les service de la Préfecture sur ce point, et le Chef du Service Alimentation et Consommation de la DDCSPP nous a répondu le courrier ci-contre, signalant que « les particuliers ou les entreprise qui auraient été lésées dans cette affaire » peuvent prendre contact avec le service info-escroqueries du Ministère de l’Intérieur (0811 02 02 17 / coût d’un appel local), ou signaler leur mésaventure sur le site internet : www.internet-signalement.gouv.fr.

Les clients d'EDSB peuvent, en cas de doute, contacter le service clientèle :

 

Le 5,5 kV, c’est fini à Briançon ! (décembre 2012)

5,5 kV ou 5500 Volts qu’est-ce que c’est ? C’est une tension intermédiaire utilisée historiquement à Briançon pour la distribution d’électricité. Ce choix à été guidé à l’époque par la production hydraulique : nos centrales locales produisaient et produisent toujours sous cette tension.

Depuis 1982, EDSB a fait le choix de remplacer cette technologie par un réseau de distribution 20 kV. À cette date, l’évolution de la charge électrique progresse rapidement et un nouveau palier technologique est franchi : c’est l’arrivée des câbles souterrains à isolation synthétique. Ces derniers permettent une mise en œuvre plus aisée, pour une tension plus élevée. La conséquence directe est la possibilité de transporter plus d’électricité avec moins de pertes et d’obtenir une meilleure fiabilité.

Le destin du 5,5 kV a été scellé en 2008 par EDSB avec la programmation d’un plan de suppression de cette tension sur les années 2008 à 2012. Le dernier transformateur sous cette tension à arrêté de fonctionner le 4 décembre 2012 à 15h12.
Depuis les années, 80 EDSB n’a cessé de moderniser son réseau ; un seul exemple, depuis cette époque, 60 km de câbles ont été posé. La prochaine étape est la construction d’un poste source envisagé pour 2015-2016 afin de continuer à moderniser et à sécuriser l’alimentation des habitants de Briançon et Saint Martin de Queyrières.


à gauche, le dernier transformateur 20/5,5 kV déconnecté le 4 décembre pour une économie en pertes fer (constantes) d’environ 50 000 kWh/an.
à droite, le transformateur qui sert à évacuer l’énergie produite par l’usine hydroélectrique de Pont Baldy.

 

Travaux de haut vol sur le barrage de Pont Baldy (décembre 2012)

EDSB maintient en permanence sa vigilance sur l’ensemble des ouvrages exploités, et s’adapte aux évolutions réglementaires en matière de sécurité.
C’est la raison pour laquelle, au cours du mois d’octobre, une équipe de travailleurs acrobatiques est intervenue sur le barrage pour une mission périlleuse.

Le but de cette mission était de remplacer toutes les échelles à crinolines et l’ensemble des passerelles fixées sur le mur du barrage. Ces échelles étaient d’origine (1966) et fragilisées par de nombreuses intempéries. Il convenait aussi de répondre à l’évolution des normes de sécurité.

Après consultation, c’est une entreprise locale qui a obtenu le marché de la réalisation de l’ensemble des éléments métalliques. Dans un second temps, une entreprise spécialisée dans les travaux acrobatiques a procédé à la fixation des éléments. La mise en chantier à demandé une grosse préparation afin d’assurer le bon déroulement et la sécurité de tous les intervenants, pendant les trois semaines de travaux.


A gauche : dépose et évacuation des anciennes échelles et passerelles. À droite : mise en place des nouvelles échelles et passerelles.

 

Le projet « chaudière bois » d’EDSB récompensé par le fonds d’innovation EDF (novembre 2012)

Le 7 novembre dernier à Montpellier, l’entreprise EDSB s’est vu récompensée lors du « Fonds innovation » d’EDF, pour son projet de chaudière bois qui serait implantée au sein du futur éco-quartier « cœur de ville », au sein des actuels quartiers Colaud et Berwick, cédés à la ville par l’armée. 

Outre sa fonction primaire de distribution de chaleur pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire, via un réseau qui sera à créer, l’installation de cogénération produira également de l’électricité.

Les atouts de ce projet sont nombreux pour Briançon bien sûr mais aussi pour l’économie locale :

  • Fournir une énergie à moindre coût au consommateur final (bois bon marché, et TVA réduite de 5,5 %, remplacement de chaudières évité…)
  • Augmenter encore l’indépendance énergétique de la ville (aujourd’hui, déjà un tiers de ses besoins n’est pas acheté mais produit localement, l’objectif est de parvenir à la moitié),
  • Des créations d’emplois (construction et exploitation de la chaudière et du réseau, sollicitation de la filière bois pour les approvisionnements),
  • Valoriser une filière bois sous-exploitée, de par l’abondance de la ressource locale,
  • Renforcer la dynamique de développement durable des collectivités, le bois étant considéré comme une énergie renouvelable,
  • Bilan carbone positif, par la substitution du fioul par le bois : 7 000 tonnes de CO2 seront ainsi évités, sur la base des besoins estimés.

Remise des récompenses à EDSB, le chèque de 20 000 € à Didier MARCADET, Président d’EDSB, et le trophée à Thierry BOUCHIé, Chef du service clients d’EDSB.

 

L’usine de Pont-Baldy à la pointe de la technologie (octobre 2012)

Le 22 octobre dernier, a été inauguré par Alstom un prototype nommé « Smartgen », installé dans l’usine hydro-électrique de Pont-Baldy il y a un an environ, en exclusivité quasi mondiale et à des fins expérimentales.

C’est un nouveau partenariat gagnant-gagnant avec Alstom, puisque l’équipement a été fourni et installé aux frais du leader mondial de l’équipement hydro-électrique moyennant la possibilité d’un accès et d’un suivi du produit par Alstom.

La centrale de Pont-Baldy, de puissance maximale de 5 MW, est la plus importante des centrales d’EDSB. Elle a été sélectionnée pour sa taille représentative parmi la petite hydraulique (centrales dont la puissance n’excède pas 30 MW), pour sa proximité avec Grenoble, le centre technique, et surtout, car la collaboration entre les deux entreprises est non seulement de longue date, mais aussi de bonne qualité.

Le « Smartgen », c’est quoi ?

Il s’agit d’un régulateur automatique de tension qui se veut simple dans sa conception, robuste à l’usage, facile à installer et à entretenir. Il s’agit d’une armoire reliée au système de commande. Le gain est une production d’électricité à voltage constant, donc de meilleure qualité.
Depuis le succès de la phase expérimentale, onze exemplaires de « smartgen » ont déjà été vendus dans le monde.


A gauche, M. MILLET montre les organes de la centrale aux élus et à la délégation d’Alstom. À droite, la présentation du « Smartgen ».

 

Un glissement de terrain qui menace la conduite (septembre 2012)


Le glissement de terrain (on aperçoit en haut la conduite de Pont Baldy).

Le vendredi 27 juillet 2012 un glissement de terrain est constaté par un technicien d’astreinte d’EDSB, sur une parcelle traversée par la conduite d’amenée du barrage de Pont Baldy, seulement quelques mètres en contrebas de celle-ci, en rive droite (voir photo ci-contre). Le terrain, gorgé d’eau par infiltration, a raviné, emportant une lentille d’environ 500 m3 de boue et d’argile sur une longueur de plusieurs dizaines de mètres.
Nous pouvions craindre qu’un second ravinement, dû par exemple à des orages, n’affecte les appuis de la conduite, qui aurait été déplacée, voire emportée dans le pire des cas, déversant directement dans la forêt les 4 000 litres par seconde d’eau acheminés vers l’usine.

Dès l’alerte donnée, EDSB a pris les mesures qui s’imposaient pour assurer la sécurité des biens et des personnes, ainsi :

  • l’accès à l’aval du site est interdit aux piétons par arrêté municipal,
  • sont instaurées des visites quotidiennes par le personnel,
  • des mesures topographiques hebdomadaires sont effectuées par des géomètres et transmises régulièrement à un service spécialisé en auscultation d’EDF (DTG), pour détecter un éventuel déplacement de la conduite,
  • une procédure d’urgence est rédigée et mise en place afin de vidanger la conduite d’amenée en cas de symptôme alarmant,
  • des entreprises sont consultées en urgence pour assurer la sécurisation de la zone.

Un constat du dommage est dressé par huissier de justice, et les premières visites techniques d’entrepreneurs pour évaluer les travaux nécessaires de remise en état du site sont organisées.

Des géologues du service CEIDRE d’EDF viennent effectuer une expertise, et la DTG (Division Technique Générale), l’unité d’ingénierie hydraulique en expertise et mesures du groupe EDF, installe les plots de mesures destinés au géomètre. Les premiers devis de remise en état du site sont réceptionnés.

Le RTM (Restauration des Terrains de Montagne), service de l’ONF (Office National des Forêts), réalise une reconnaissance du terrain et formule ses préconisations. Dans les 3 jours qui suivent, RTM démarre les travaux de consolidation, pour une durée évaluée à 4 semaines. La solution retenue est la réalisation de plusieurs gabions (écrans en rondins de bois superposés, remplis de pierres) sur toute la largeur de la zone de glissement (voir photo ci-dessous).

Le chantier désormais achevé, la rapidité de l’intervention n’aura finalement pas laissé la possibilité à ce terrain de raviner à nouveau. La conduite est désormais sécurisée, au prix d’environ 70 000 € d’études et de travaux. Le règlement technique de cet incident a été rondement mené. La recherche des causes et la démarche juridico-administrative promet d’être plus longue.

Quoi qu’il en soit la maîtrise totale des éléments, naturels ou influencés par l’homme, n’est jamais totale. C’est pourquoi EDSB maintient en permanence sa vigilance sur l’ensemble des ouvrages exploités, qu’ils soient de production ou de distribution d’électricité.


Le site après réalisation des gabions par le RTM.

 

EDSB au Semi-Marathon Névache Briançon (août 2012)


Le véhicule électrique d'EDSB ouvrira la course.

Fidèle à sa volonté d'accompagner les événements briançonnais, qu'ils soient culturels, festifs ou sportifs, EDSB participera intensément au Semi-Marathon Névache Briançon, organisé par l’association « Courir en Briançonnais ».

Tout d'abord, un stand aux couleurs d'EDSB sera installé dans la cour de Berwick dès dimanche matin. Ainsi, les coureurs et leurs accompagnants pourront découvrir l'entreprise, et surtout répondre à un quizz dont les vainqueurs emporteront… leur participation au semi-marathon Marseille Cassis (attention ! pour permettre à l'organisation d'annoncer les résultats du quizz en même temps que ceux des courses, les bulletins devront être déposés dans l'urne avant 18h) !

Puis la course sera ouverte par le véhicule électrique de l'entreprise, permettant ainsi aux coureurs de respirer l'air parfaitement pur de la Vallée de la Clarée. Ce véhicule, acquis au printemps de cette année, est normalement utilisé lors de la relève des compteurs.

Enfin, quelques salariés porteront le maillot de l'entreprise sur le semi marathon. Si l'énergie est notre avenir, pour une fois, EDSB incite les participants à ne pas l’économiser !

 

Nouveaux tarifs et augmentation de la CSPE  ! (juillet 2012)


La CSPE permet de compenser, entre autres, les coûts générés par
l'obligation d'achat de l'électricité d'origine photovoltaïque.

Nouveaux tarifs de vente d’électricité au 23 juillet 2012

L’arrêté du 20 juillet 2012 fixe une augmentation moyenne de 2 % – à peine supérieure à l’inflation de 1,9 % sur un an (source : www.insee.fr ) - pour tous les tarifs en vigueur, qui s’applique à compter du 23 juillet dernier sur les tarifs réglementés de vente d’électricité.

Dans sa délibération du 19 juillet, la Commission de Régulation de l’énergie (CRE) a émis un avis défavorable, estimant que la hausse aurait dû être en moyenne de 5,3 %, pour couvrir les coûts prévisionnels de production estimés pour 2012, sur la base de données EDF.

Vous trouverez en cliquant sur les liens suivants les nouvelles grilles tarifaires du tarif bleu : tarif résidentiel, tarif professionnel HT ou TTC. Notre équipe d’accueil reste à votre disposition pour vous renseigner au 04 92 21 51 51.

Augmentation de la CSPE au 1er juillet 2012

Après l’application de la hausse du montant de la Contribution au Service Public de l’électricité (CSPE) à 0.009 € par kWh depuis le 1er janvier 2012, une nouvelle hausse porte le montant de la contribution à 0,0105 € par kWh à compter du 1er juillet 2012.

Pour rappel, la CSPE est collectée au profit de l’état, qui la reverse ensuite aux entreprises supportant des charges de service public. En retour EDSB bénéficie d’un reversement CSPE au titre des obligations d’achat concernant les productions d’énergie renouvelable hydroélectriques et photovoltaïques sur son territoire.

La CRE affirme également que pour parvenir à l’équilibre, face à la forte augmentation des charges à compenser, le juste montant serait de 0,0137 € par kWh, et représenterait 11 % de la facture du client. Si l’amplitude n’est pas encore connue, on sait que le montant sera rehaussé au 1er janvier 2013.

Rappelons que ces charges à compenser se composent notamment de la péréquation tarifaire pour les DOM, Mayotte et les îles (même tarif pour les clients des DOM et de la métropole), de l’obligation d’achat des centrales à cogénération fossile, éoliennes, photovoltaïques, hydrauliques, biomasse, au biogaz, et des dispositifs sociaux, dont le Tarif de Première Nécessité (TPN).

 

EDSB continue à soutenir les associations culturelles du Briançonnais (juillet 2012)

Jeudi 28 juin dernier, dans les locaux d’EDSB, le directeur d’EDSB a remis 12.000 € à neuf présidents d’associations culturelles briançonnaises, en présence de Monsieur le Maire, du Président d’EDSB, et des élus en charge de la culture et de la relation avec les associations (photo ci-dessous).


Le Président d'EDSB, le Directeur d'EDSB , le maire de Briançon et son adjointe à la culture remettent 12 000 € à 9 associations culturelles du Briançonnais.

Rappelons que pour la troisième année consécutive, cette politique active de mécénat demeure grâce à la volonté des actionnaires de l’entreprise qui souhaitent partager les fruits de la bonne santé de l’entreprise avec le tissu local en lui permettant de se développer.

 

De l’eau dans la Durance ! (juin 2012)


La grue en position

Vendredi 1er juin 2012, la prise d’eau d’EDSB dans le hameau du Fontenil a accueilli un monstre de métal de 55 tonnes : la grue PPM (Potain, Poclain Manutention) de l’entreprise Allamanno.

En effet lors d’une manœuvre de maintenance la veille, une pièce mécanique permettant de manœuvrer l’une des vannes du barrage s’est rompue, interdisant son ouverture.

Des averses étant annoncées pour le dimanche soir, à titre préventif, il a fallu trouver un moyen pour pallier à cette défaillance. Comme le dit Philippe Millet, responsable de la partie hydraulique à EDSB « la sécurité des biens et des personnes est le premier enjeu de l’entreprise et nous savons mettre les moyens pour la garantir ».

Ainsi l’énorme engin a déployé sa flèche d’acier de plus de 30 m à l’aplomb de la prise d’eau, puis est resté en attente tout le weekend, prêt à soulever la vanne si le débit de la Durance le nécessitait afin de prévenir toute inondation des rives à l’amont de l’ouvrage.

Mercredi 6 juin, la pièce défectueuse a été remplacée, fabriquée en urgence par un usineur des Hautes Alpes et l’intervention de la grue n’a finalement pas été nécessaire.

 

L’agence en ligne d’EDSB est ouverte ! (mai 2012)


La page d'accueil du site, avec le bouton d'accès à l'agence en ligne dans le cadre "edsb fournisseur".

Très intuitive et simple d’utilisation, vous pouvez dès à présent vous inscrire gratuitement à notre agence en ligne, pour bénéficier de tous les services proposés à notre clientèle :

  • Consulter et télécharger vos factures,
  • Régler vos factures en ligne, si vous ne pouvez ou souhaitez vous déplacer,
  • Visualiser vos historiques de consommations illustrés par un graphique,
  • Consulter votre contrat et demander des modifications de celui-ci,
  • Nous communiquer des changements de noms, coordonnées bancaires…
  • Nous transmettre des index en cas d’autorelève,
  • Bénéficier de conseils et d’informations.

Une simple adresse électronique suffit pour créer votre compte. Il suffit de cliquer sur le bouton rouge qui figure sur la page d'accueil, côté droit dans le cadre "EDSB fournisseur" pour accéder à l'agence en ligne.

Nous tenons à rappeler que ce nouveau service d’EDSB est complémentaire des prestations déjà existantes, et n’a pas pour vocation de se substituer à l’accueil physique qui reste à votre disposition Place Médecin général Blanchard, à Briançon.

 

Prudence aux abords des rivières (avril 2012)

Avec l'arrivée des beaux jours, l'ouverture de la pêche, ou encore la reprise des sports aquatiques, renait l'envie de se promener au bord des cours d'eau.

Mais l'impression de calme et de détente qui est ressentie est parfois trompeuse, surtout si ce cours d'eau est exploité pour d'autres usages au service de la collectivité, tels que la production d'électricité. À tout moment, pour une cause qui peut être imprévue, le débit ou le niveau de l'eau peut varier de façon très brusque et transformer une partie de plaisir en mauvais souvenir.

La plus grande prudence est donc requise à l'aval des ouvrages de production hydraulique : usines, barrages, déversoirs et il peut être dangereux de s'aventurer dans le lit de la rivière à ces endroits-là. Si ces variations peuvent être dues aux aléas climatiques tels que la fonte des neiges ou bien encore les orages, elles sont aussi parfois l'effet de manoeuvres de vannes, voire de déverse d'un réservoir, imposées par l'exploitation de ces ouvrages hydrauliques, ou consécutives à un incident.


"à tout moment, […] le débit ou le niveau de l'eau peut varier de façon très brusque et transformer une partie de plaisir en mauvais souvenir."

EDSB, soucieuse de la sécurité du public, renouvelle les conseils de prudence et attire l'attention des personnes fréquentant la rivière sur le respect de la signalisation mise en place.

 

EDSB mobilisée pour l’opération « Rivières propres » 2012 (avril 2012)

Samedi 31 mars, s’est déroulée l’édition 2012 de l’opération « rivières propres », orchestrée par l’AAPPMA « Les pêcheurs Briançonnais ». Pour sa toute première participation, EDSB a souhaité s’engager massivement aux côtés des pêcheurs, et a apporté un renfort de 15 personnes, ainsi que du matériel adéquat : pickup, tronçonneuses, cordes…

En effet l’un des enjeux majeurs de l’entreprise est celui de la préservation de l’environnement et du respect des différents usages de la rivière. C’est par une écoute mutuelle et par un partage de leurs objectifs que les différents acteurs dans le domaine de l’eau pourront faire progresser ensemble le milieu naturel vers un équilibre sain et respecté de tous.

Les pêcheurs, bien rôdés à cette organisation, ont placé la convivialité au centre de l’action des bénévoles, et le rendez-vous était donné dès 6h30 pour constituer les équipes.

Cette année, ce sont au total 8 km linéaires de rivières qui ont été nettoyés, et sur leurs deux rives (soit 16 km de berges), principalement la Durance, du parc de la Schappe au rond-point du Villaret, ainsi qu’une partie de la Guisane.

A 9h30, RDV au point de tri pour effectuer le premier inventaire des déchets qui ont dû ensuite être triés par nature : verre, métal, bois, tout venant… (photo ci-dessous).


L’ensemble des bénévoles ayant apporté leur soutien à la préservation de la rivière, devant les déchets sortis de l’eau en seulement deux heures.

Les équipes sont ensuite reparties jusqu’à midi pour continuer à nettoyer la rivière et effectuer ensuite un nouveau tri. La Mairie de Briançon a également apporté un soutien précieux en mettant à disposition un gros camion benne et un chauffeur, pour évacuer en continu les déchets pêle-mêle vers le point de tri, puis les déchets triés vers la déchetterie.

Efficacité a donc rimé avec convivialité pour cette édition, et nul doute qu’EDSB souhaitera renouveler sa participation aux éditions ultérieures.

 

Les agents d’EDSB mobilisés pour l’environnement le 22 février 2012 (mars 2012)

En application de la politique environnementale de l’entreprise (téléchargeable en cliquant ici (pdf 315 ko)), qui consiste entre autre à se conformer à la réglementation applicable, et à maîtriser ses impacts sur le milieu naturel, la journée a commencé par une sensibilisation aux risques associés au stockage et à l’emploi des produits chimiques, dispensée par un chimiste expert d’EDF.

Pour tous les agents techniques mobilisés autour de la politique environnementale, des travaux pratiques ont immédiatement suivi la théorie, sous la supervision de l’expert, en consacrant le reste de la journée au tri et au rangement des produits chimiques utilisés aussi bien dans les locaux techniques de Pont-Baldy, que sur le site de l’usine de Pont-Baldy. Un nettoyage complet des deux sites incluant l’évacuation de déchets par filière a ensuite pu être réalisé.

La mise en place de bacs de rétention adaptés (sous les stockages) afin de prévenir tout risque de fuite est venue finaliser l’ensemble du travail accompli durant cette journée.


à gauche : évacuation des déchets triés vers un site agréé. À droite : une armoire de stockage de produits chimiques placée sur bac de rétention.

 

Record battu sur l’hiver 2011/2012 ! (février 2012)


Cascades de glace aux abords du barrage de Pont-Baldy,
hiver 2011/2012.

Le 5 février 2012 à 1h10 du matin, EDSB a atteint un record absolu de consommation d’électricité avec une puissance appelée par ses clients de 31 377 kW.

Pour mémoire, les maxima constatés les années précédentes ont été de :
- 30 872 kW le 19/12/2010 (hiver 2010/2011)
- 29 092 kW le 15/2/2009 (hiver 2009/2010).
Ce qui représente une hausse globale de 7,9 % en 3 ans de la demande en période de « pointe » !

Ce phénomène tendanciellement haussier s’explique par une augmentation du nombre de nos clients, et le record 2012 coïncide, bien sûr, avec le jour où la température était la plus basse de l’hiver sur notre région, soit -16.9°C (source : www.romma.fr).

Cette évolution est un élément important dans la stratégie adoptée pour l’avenir par EDSB. Ainsi, la construction dans les années qui viennent d’un poste Source de transformation appartenant à EDSB, permettra d’apporter une sécurisation dans la durée de l’alimentation des abonnés. Les premières démarches sont d’ores et déjà lancées et ce projet doit être synchronisé avec celui de RTE concernant la future ligne 63kV sur le Département.

Parallèlement, les projets de production hydrauliques et bio-masse, portés par EDSB, doivent, à terme, permettre de fournir aux Briançonnais une énergie dont l’origine sera issue à 50 % de sources renouvelables.

 

Partenariat 2011 constructif entre l’AAPPMA « Les pêcheurs Briançonnais » et EDSB (février 2012)


De gauche à droite, Eric BELLON, Président de l’AAPPMA, et Jean-Luc DUMAY, Marc PLATON,
Philippe MILLET et Olivier ARMAND pour EDSB.

Fin décembre 2011, le Président des pêcheurs Briançonnais faisait connaissance avec le nouveau Directeur d’EDSB. Mais l’objet de la rencontre consistait tout d’abord à réaliser le premier bilan de fin d’année de l’utilisation faite de la subvention annuelle de 6000 € versée en janvier 2011 par EDSB à l’association de pêche, afin de l’aider à mener à bien ses missions de protection du milieu aquatique et de valorisation des activités piscicoles.

Les termes de la convention quinquennale ont été respectés puisque l’aide versée a été allouée à trois ateliers pêche-nature « jeunes », des alevinages, à la fête de la pêche et enfin à l’étude génétique de la truite « Fario » sur la Durance.

Mais les relations de travail sont fréquentes entre les deux entités, ce qui a permis d’aborder la vidange 2011 et son bilan plutôt favorable, de valider la participation d’EDSB à la parution de la gazette de la pêche 2012, et enfin de conclure sur le projet de microcentrale du Fontenil dont le chantier démarrera dans l’année.

 

La panne électrique du 6 janvier 2012 (janvier 2012)

à 11h37, l’une des deux alimentations principales d’EDSB « Briançon-Sud » subissait une coupure d’électricité en son amont (la partie gérée par ERDF), mais privant d’électricité près de la moitié des clients d’EDSB. L’absence d’électricité fut de courte durée (moins de 10 minutes) car à ce moment-là de la journée, la charge totale du réseau était suffisamment faible pour que l’autre alimentation principale « Chazal » puisse alimenter seule la totalité du réseau d’EDSB.

Mais si ce schéma d’alimentation de dépannage a pu être mis en œuvre efficacement en journée grâce à la faible charge du réseau (9 654 kW juste avant la panne) il a fallu envisager un autre schéma de secours pour la nuit, au cas où la panne d’alimentation de « Briançon-Sud » perdure, ou si elle était amenée à se renouveler.

En effet les charges de nuit (essentiellement du chauffage électrique et de la production d’eau chaude en heures creuses) ont été de 22 813 kW la nuit du 5 au 6 janvier à 1h du matin, et de 23 860 kW la nuit suivante, trop élevée pour la seule alimentation « chazal ». Les trois alimentations de secours « Mas de Blais », « Les Sagnes » et « Coste Belle » de Saint-Martin de Queyrières ont donc été activées pour passer la nuit sans crainte pour EDSB et ses 11 500 clients. EDSB n’est repassée en schéma normal d’exploitation que le 9 janvier 2012, une fois l’alimentation amont sécurisée.


En A se trouvent les alimentations principales « Briançon-Sud » et « Chazal » à Briançon, début du réseau d’EDSB.
En B se trouve le poste source de Villard Saint Pancrace, exploité par RTE. Entre A et B, la portion de réseau exploitée par ERDF, en 20 kV.

 

EDSB vous souhaite une bonne année 2012 ! (janvier 2012)


Marc Platon

2011 a été, pour EDSB, une année bien remplie : vidange décennale du barrage de Pont Baldy, poursuite de la rénovation du réseau électrique avec le passage en 20 kV d’une partie du réseau 5,5 kV, et enfouissement de 4 208 mètres de ligne.

En juin 2011, l’entreprise obtenait l’autorisation préfectorale de construire la future centrale du Fontenil. D’autres projets ont été proposés puis validés en Conseil de Surveillance et vont démarrer dès 2012.

Ceux qui concernent la production d’énergie permettront aux Briançonnais de consommer une électricité dont plus de la moitié sera d’origine renouvelable.

Pour la distribution d’électricité, le projet de construction d’un Poste Source au lieu-dit « les Sagnes » apportera une sécurité d’approvisionnement garantie pour le demi-siècle à venir.

EDSB, votre entreprise locale de service public, s’engage dans une politique d’investissements lourds et de réalisations multiples durant les quatre années qui viennent, destinée à assurer un avenir serein à une clientèle qui a su lui rester fidèle.

Pour l’heure, au nom de l’ensemble du personnel d’EDSB, je vous présente mes voeux de bonheur et de prospérité pour l’année 2012.

Marc Platon
Directeur d'EDSB