Les actualités 2013 d'Énergie Développement Services du Briançonnais

Voir aussi les actualités en :

Sommaire

Point sur l’élagage autour des lignes EDSB (décembre 2013)
Certification environnementale maintenue (décembre 2013)
Exercices de sécurité au barrage de Pont-Baldy (décembre 2013)
Le dialogue social à EDSB (novembre 2013)
Dépose de ligne aérienne HTA 20kV (octobre 2013)
Sécurisation de la gorge de la Cerveyrette (septembre 2013)
Maintenance de Roche Percée (septembre 2013)
EDSB maintenant sur facebook ! (septembre 2013)
Partenariat avec le Lycée d'Altitude (août 2013)
Évolution du tarif réglementé résidentiel au 1er août 2013 (août 2013)
Panne d’électricité à Briançon le mercredi 31 juillet 2013 (août 2013)
5000 clients coupés lundi en fin d’après midi (juillet 2013)
Le groupe PELTON fait peau neuve (juillet 2013)
EDSB sait se mouiller ! (juin 2013)
Campagne nationale pour l'extinction de l'éclairage nocturne des bâtiments non-résidentiels (juin 2013)
Quand le Patrimoine reprend ses droits… (juin 2013)
1er coup de pioche au Fontenil (mai 2013)
La sécurité aux abords des lignes électriques (mai 2013)
L’origine de l’électricité fournie à nos clients en 2012 (mai 2013)
EDSB renouvelle son engagement dans les éco-transports (mai 2013)
Visite de l’usine hydroélectrique EDSB dans le parc de la Schappe (avril 2013)
Dépose des lignes aériennes 5,5kV (avril 2013)
Samedi 30 mars 2013 : les « journées de l’énergie », un rendez vous à ne pas manquer ! (mars 2013)
Le Fontenil c’est parti ! (mars 2013)
Bilan en fin d’année 2012 pour le photovoltaïque à EDSB (mars 2013)
Où en est-on de la charge électrique sur le réseau d'EDSB ? (février 2013)
1500 clients coupés samedi après midi (janvier 2013)

 

Point sur l’élagage autour des lignes EDSB (décembre 2013)

intervention sur la Commune de St Martin de Queyrières, pour mettre en sécurité une ligne HTA (20 kV)
Notre prestataire chargé de l’entretien de nos réseaux aériens,
l’entreprise « Racines », en intervention sur la Commune de
St Martin de Queyrières, pour mettre en sécurité une ligne HTA (20 kV).

Le réseau d’EDSB compte encore quelques lignes aériennes Basse Tension en fils isolés et Haute Tension en fils nus.

Les réseaux électriques, en fonction de la pousse de la végétation pendant la saison estivale peuvent se retrouver à proximité, voire en contact avec cette dernière. Afin d’éviter les incidents et conformément à la réglementation, la végétation doit être élaguée et tenue à distance de nos réseaux. En effet, notre secteur est soumis au vent fort et aux chutes de neiges, ce qui peut entraîner des chutes de branches ou même d’arbres, et des coupures de la distribution d’électricité. Vous trouverez ci-dessous un schéma des distances d’élagages préconisées par la réglementation.

Distances d’élagages préconisées par la réglementation

EDSB prend en charge l’élagage des arbres se trouvant sur le domaine public, les propriétaires étant responsables de l’élagage sur leur propriété. Si un arbre se situe en domaine privé et que ses branches menacent une ligne en domaine public, ou si la ligne est en domaine privé et que l’arbre a été planté après la pose de la ligne, son élagage est à la charge du propriétaire.

Lorsque vous réalisez l’élagage de vos arbres, voici quelques conseils et règles à respecter :

  • Avant tous travaux à proximité d’une ligne, contacter au préalable EDSB en nous envoyant une DT-DICT sur www.reseaux-et-canalisations.ineris.fr.
  • Ne jamais toucher une ligne, même en conducteurs isolés.
  • Ne jamais s’approcher ou approcher un objet à moins de 3m d’une ligne Haute Tension.
  • Ne jamais toucher un arbre trop proche ou en contact avec une ligne électrique, qu’elle soit Haute ou Basse Tension.
  • Ne jamais toucher une branche tombée sur une ligne EDSB, appeler le service d’astreinte au 04 92 22 31 00.
  • Si un arbre menace de tomber sur une de nos lignes, appeler également le service d’astreinte.
  • Ne jamais faire de feu sous une ligne électrique.

 

Certification environnementale maintenue (décembre 2013)

mise sur bacs de rétention d’une partie des transformateurs
Parmi les nombreuses actions réalisées dans le cadre de la
certification, la mise sur bacs de rétention d’une partie des
transformateurs exploités pour la production hydroélectrique.

La certification environnementale ISO 14001 obtenue en 2012 par EDSB, pour l’ensemble de sa branche « production hydroélectrique », vient d’être maintenue. La certification prévoit chaque année, un audit « de surveillance », pour contrôler la conformité des critères de la norme ISO 14001 version 2004.

L’avancement du système de management environnemental, des plans d’actions, mais aussi la mise à jour de la veille réglementaire, ont pu être évalués par l’auditeur, avec une conclusion qui, à elle seule, vaut tous les discours : « EDSB possède une forte expertise métier, un souci du client et le respect de l’environnement. La culture environnementale fait partie de l’histoire de la société. » Cette certification est attribuée pour une durée de 3 ans, avec une surveillance annuelle. De plus en plus de documents émanant d’EDSB arboreront donc le logo de la certification.

En 2014, un nouvel audit de contrôle aura lieu puis, en 2015, il conviendra de programmer un audit plus complet, dit « de renouvellement ».

 

Exercices de sécurité au barrage de Pont-Baldy (décembre 2013)

Au petit matin du 7 novembre 2013, plusieurs tests de situation d’urgence ont été réalisés par EDSB, comme le prévoit la certification environnementale ISO 14001. Le site du barrage de Pont-Baldy a été choisi pour ses conditions d’accès délicates l’hiver, et sa situation géographique.

Deux scenarii extrêmes ont été mis en œuvre par les agents d’EDSB :

1er scenario : La vanne de fond, située au pied du barrage, doit absolument être manœuvrée, alors que les accès habituels sont tous hors service : chemin d’accès au pied du barrage impraticable du fait d’une crue exceptionnelle, et passage par les échelles crinolines entre la crête et le pied du barrage rendu impossible du fait de leur destruction par un éboulement du rocher. Des techniciens d’exploitation sont descendus sur les 50 mètres de hauteur, dans une caisse, à l’aide de la potence équipée d’un treuil électrique, et assurés indépendamment par une corde de rappel depuis la crête du barrage.

Les techniciens amorcent la descente dans une caisse métallique, suspendue à 50 mètres de hauteur
Les techniciens amorcent la descente dans une caisse métallique,
suspendue à 50 mètres de hauteur (à gauche, photo prise depuis
la crête du barrage, à droite photo prise avec un appareil fixé à un drone).

 

les deux hommes en cours d’ascension, hissés par deux autres collègues depuis la crête du barrage.
Les deux hommes en cours d’ascension, hissés par deux autres collègues depuis
la crête du barrage (photo réalisée par un appareil fixé sur un drone).

2ème scenario : Un technicien d’exploitation s’est blessé au pied du barrage, et ne peut plus emprunter les échelles crinolines pour remonter seul, l’accès par l’aval étant impossible : un collègue le rejoint pour s’arrimer à lui, tandis que deux autres collègues les hissent le long du parement à l’aide d’une corde double jusqu’à la crête du barrage, pour prise en charge ultérieure par les secours.

 

Le dialogue social à EDSB (novembre 2013)

Marc PLATON, Directeur Général et Christian ROUL, représentant syndical CFDT
De gauche à droite : Marc PLATON, Directeur Général et
Christian ROUL, représentant syndical CFDT.

Le 13 novembre 2013, deux accords d’entreprise ont été signés entre l’organisation syndicale représentative - CFDT - et la Direction d’EDSB.

Le premier accord concerne des mesures salariales applicables dès le 1er janvier 2014, pour une durée de 3 ans. Le second, à date d’effet identique et conclu pour une durée indéterminée, concerne le régime de retraite complémentaire qui s’inscrit dans l’accord de branche des IEG (Industries Électriques et Gazières) dont dépend EDSB.

Un groupe de travail paritaire, comptant des représentants du Personnel et de la Direction, avait été constitué pour étudier ces dossiers. Après trois réunions, la signature des accords constitue l’aboutissement des négociations, et reflète le climat social constructif qui règne au sein de l’entreprise.

 

Dépose de ligne aérienne HTA 20kV (octobre 2013)

les lignes électriques dans le secteur de Mas de Blais
Les lignes électriques dans le secteur de Mas de Blais.
En vert, la ligne déposée.

EDSB continue son programme de suppression des lignes aériennes en fils nus.

Suite aux travaux d’enfouissements d’une ligne haute tension sur la route de Grenoble et de deux lignes basse tension dans les quartiers de Fortville et de Mas de Blais, la ligne HTA aérienne 20kV, entre le chemin ruine de Fortville et les HLM Le Reguinier, a été déposée semaine 42. Tous les poteaux vont être enlevés sauf ceux supportant un réseau basse tension.

Cette dépose nous permet de supprimer 647m de réseau HTA aérien. Elle a été effectuée par l’entreprise INEO.

les lignes en cours de dépose à Mas de Blais
Les lignes en cours de dépose à Mas de Blais.

 

Sécurisation de la gorge de la Cerveyrette (septembre 2013)


Travaux acrobatiques pour la sécurisation de la gorge de la Cerveyrette

EDSB est toujours soucieux de la sécurité aux abords de ses ouvrages, et pour répondre à une recommandation de la DREAL, l’entreprise a fait réaliser des travaux de sécurisation de la gorge de la Cerveyrette en aval du barrage de Pont Baldy.

Comme pour la majorité des gorges de notre région, les risques de chutes de pierres peuvent être dangereux pour les biens et les personnes.

L’assistance à la maîtrise d’œuvre et ouvrage a été confiée à la société GIA INGENIERIE qui, après étude, nous a proposé trois solutions : une protection pour dix, vingt, ou trente ans. EDSB a choisi la dernière solution qui assure une sécurisation totale de toutes les zones présentant le moindre risque de chute de pierres.

La réalisation des travaux a été attribuée à l’entreprise drômoise ACROBAT’X.

Ces travaux ont été réalisés sur les deux versants de la gorge en plusieurs phases dont :

  • la purge des rochers instables,
  • l’ancrage de plusieurs blocs,
  • l’installation de grillages de protection,
  • la pose d’écrans.

La fixation de ces diverses protections a impliqué de nombreux forages afin de sceller les piliers de soutien et les ancrages de câbles. Dix semaines ont été nécessaires pour la réalisation de ces travaux, qui sont maintenant achevés.

Plus d'images sur les travaux de sécurisation de la forge de la Cerveyrette sur notre page Facebook :

 

Maintenance de Roche Percée (septembre 2013)


Les baudruches remplies d'eau : test réussi pour le pont roulant

Du 2 septembre au 4 octobre 2013, EDSB engage d’importants travaux de rénovation et de maintenance sur la centrale de Roche Percée. Pour effectuer ces travaux en toute sécurité et conformément à la réglementation en vigueur, le pont roulant de la centrale permettant la manutention des pièces mécaniques, dont l’alternateur qui à lui seul pèse 7 000kg, a dû être testé.

L’accès à la centrale se faisant par le parc de la Schappe, il semblait évident d’éviter au maximum le passage d’engin lourd.
L’épreuve a donc été réalisée le 27 août 2013, à l’aide de baudruches gonflées à l’eau, d’une capacité de 5 000 kg chacune, fournies par la société LOMATEC, et contrôlées par le bureau VERITAS.

Cette solution innovante dont le bilan carbone est excellent (pas de gueuzes bétons transportées par poids lourds, gonflage des baudruches tenant dans le coffre d’une voiture par de l’eau présente sur place) a permis de respecter la tranquillité des nombreux promeneurs et enfants présents dans le parc.

Plus d'images sur la maintenance de Roche Percée sur notre page Facebook :

 

EDSB maintenant sur facebook ! (septembre 2013)

Depuis la mise en ligne officielle le 14 août dernier, EDSB propose à ses clients, à ses partenaires et aux autres visiteurs de venir échanger sur sa page facebook, et de partager son actualité en temps réel. Il ne s’agit pas pour l’entreprise de dupliquer son site internet mais de privilégier sur sa page facebook les informations au fil de l’eau, et de manière générale les actualités qui ne nécessitent pas une communication de fond.

Le site internet institutionnel www.edsb.fr conserve donc toute sa place pour y développer les sujets complexes, et afficher l’ensemble des informations réglementaires.

Rendez-vous sur : www.facebook.com/edsb05.

 

Partenariat avec le Lycée d'Altitude (août 2013)


Les circuits électriques "prises et éclairages" des clochers
de la Collégiale seront rénovés (cliquez pour agrandir).

EDSB représenté par son Directeur Marc PLATON et le Lycée d’Altitude représenté par Mme SEGHIR, son Proviseur, ont finalisé, le 18 juillet 2013, un accord de partenariat.
Les actions liées au monde de l’électricité seront privilégiées, notamment :

  • Le projet d’assistance au remontage des poids de l’horloge mécanique de l’église de Sainte Catherine.
  • Le projet d’horloge binaire « son et lumière », qui s’inspire de l’horloge monumentale de la gare de Cannes.
  • Le projet de rénovation des circuits électriques « prises et éclairage » des clochers de la Collégiale.

EDSB s’est engagée à aider le projet financièrement et une convention a été signée.
Le Lycée de son côté présentera les travaux réalisés au public et dans la presse en mentionnant son partenariat avec EDSB.

Par exemple, les travaux exécutés par les élèves du Lycée sur les carillons du Lycée Thiers de Marseille dans le cadre du programme Horloges d’Altitudes sont exposés dans les locaux d’EDSB.

La volonté des deux parties est que cet engagement soit prolongé dans le temps.
Ainsi EDSB confirme son souhait de soutenir les initiatives des enseignants locaux et de faciliter leur réalisation par les élèves.

 

 

Évolution du tarif réglementé résidentiel au 1er août 2013 (août 2013)

Comme chaque année, les tarifs règlementés subissent une augmentation en été.

La hausse de 2013 qui est évaluée globalement à 5 % par les décideurs est plus nuancée en fonction des options et des puissances souscrites.

Pour les Simples Tarifs, le prix du kWh est redevenu unique quelle que soit la puissance souscrite, ce qui entraîne une hausse de 7,42 % pour une puissance souscrite de 3 kVA, de 6,64 % pour 6 kVA et de 4,13 % pour les autres puissances. L’abonnement varie d’une baisse de 30,02 % pour une puissance souscrite de 3 kVA à une augmentation de 22,44 % pour une puissance souscrite de 24 kVA.

Pour les Doubles Tarifs, la hausse pour les kWh est respectivement de 6.74 % en Heures Creuses et de 5.54% en Heures creuses.
L’abonnement varie d’une baisse de 11,56 % pour une puissance souscrite de 36 kVA à une augmentation de 3,18 % pour une puissance souscrite de 6 kVA.
Nos conseillers sont bien entendu à votre disposition pour vous aider à choisir, en fonction de vos besoins, la meilleure option tarifaire.

Puissance souscritekWh simple tarif 2012kWh simple tarif 2013 Évolution Abonnement simple tarif 2012Abonnement simple tarif 2013 Évolution
3 8,22 8,837,42 % 55,5638,88 -30,02 %
6 8,28 8,836,64 % 65,6466,72 1,65 %
9 8,48 8,834,13 % 76,0889,76 17,98 %
12 8,48 8,834,13 % 118,08135,00 14,33 %
15 8,48 8,834,13 % 135,72153,84 13,35 %
18 8,48 8,834,13 % 184,92176,76 -4,41 %
24 8,48 8,834,13 % 299,52366,72 22,44 %
30 8,48 8,834,13 % 414,24453,96 9,59 %
36 8,48 8,834,13 % 528,84522,84 -1,13 %
Puissance souscrite Heures Pleines 2012 Heures Pleines 2013 Évolution Heures Creuses 2012 Heures Creuses 2013 Évolution Abonnement double tarif 2012 Abonnement double tarif 2013 Évolution
6 9,35 9,98 6,74 % 5,78 6,10 5,54 % 79,20 71,64 -9,55 %
9 9,35 9,98 6,74 % 5,78 6,10 5,54 % 94,44 97,44 3,18 %
12 9,35 9,98 6,74 % 5,78 6,10 5,54 % 156,72 156,12 -0,38 %
15 9,35 9,98 6,74 % 5,78 6,10 5,54 % 183,72 180,00 -2,02 %
18 9,35 9,98 6,74 % 5,78 6,10 5,54 % 208,68 201,24 -3,57 %
24 9,35 9,98 6,74 % 5,78 6,10 5,54 % 448,32 420,12 -6,29 %
30 9,35 9,98 6,74 % 5,78 6,10 5,54 % 552,36 492,36 -10,86 %
36 9,35 9,98 6,74 % 5,78 6,10 5,54 % 636,24 562,68 -11,59 %

 

 

Panne d’électricité à Briançon le mercredi 31 juillet 2013 (août 2013)

Dans le cadre du projet, porté par la ville de Briançon, de réaménagement du Champ de Mars, le prestataire retenu pour réaliser une étude de sols par forages, la SARL FORECSOL basée à Châteauroux les Alpes, a touché une ligne 20.000 Volts enterrée en réalisant un forage.

Un défaut d’envergure a aussitôt été généré à 11h sur le réseau d’EDSB et a privé d’électricité 8 300 clients sur les 11 500 de l’entreprise locale de distribution d’électricité. La réalimentation des derniers clients a pu être réalisée à 11h34 par EDSB.

La procédure dite DICT (Déclaration d’Intention de Commencement de Travaux), est indispensable pour identifier les chantiers de sous-sol.
Tout intervenant pour travaux doit saisir chaque délégataire en charge de réseau souterrain (eau, assainissement, télécom, électricité), pour que ceux-ci adressent un plan de la zone de chantier précisant le tracé du réseau dont il a la charge, puis procèdent sur site au traçage de leur propre réseau sur le sol.
EDSB a scrupuleusement respecté en l’occurrence cette règlementation en fournissant un repérage précis du réseau électrique, dont l’entreprise intervenante n’a manifestement pas tenu compte.

Si dans ce cas le bilan n’est que matériel, les mêmes circonstances peuvent entraîner des conséquences très graves pour les ouvriers présents sur le chantier.

 

5000 clients coupés lundi en fin d’après midi (juillet 2013)

Lundi 8 juillet : il était 19h35, EDSB a subi une panne sur son réseau Haute Tension de 20 000 volts.

Une ligne issue des postes de livraison "Briançon Sud et Chazal" a été coupée suite à la foudre qui a touchée le poste de répartition 20 000 volts nommé "Sagnes" situé rue Bermond Gonnet. Cette panne a plongé dans le noir 5000 clients pendant 15 minutes environ. Puis après investigations pour la recherche de l’origine de la panne, 1000 clients issus de "Briançon Sud" sont restés privés d’énergie électrique pendant une heure, et tous les clients étaient réalimentés à 20h35.

La foudre a généré la destruction d’un disjoncteur 20 000 volts au poste "Sagnes".


À gauche : Le poste de répartition les Sagnes en court-circuit.
À droite : l’intérieur du disjoncteur 20 000 volts.

 

Le groupe PELTON fait peau neuve (juillet 2013)

Le « petit » groupe de production de type PELTON d’une puissance de 300 kW, situé dans l’usine de PONT BALDY fonctionne essentiellement lorsque le groupe principal (de type FRANCIS) de 4 500 kW est à l’arrêt. Sur fort débit et déverse au barrage (c’est-à-dire lorsque le débit entrant est supérieur au débit turbiné) les deux groupes peuvent fonctionner simultanément.

Ce fonctionnement permet l’alimentation en eau de la station de pompage d’EDSB, nécessaire aux canaux d’arrosage. Après plus de 66 000 heures de fonctionnement, une maintenance complète du groupe s’est révélée nécessaire :

  • Dépose, contrôle et rénovation de la roue de turbine au printemps 2012 :
    • Sablage, reprise des augets usés, contrôle magnétoscopique et ressuage, puis équilibrage.
  • Mise en fabrication d’une roue de turbine neuve, pour une mise en place en fin d’été 2013.
  • Dépose contrôle et entretien de la génératrice :
    • Démontage rotor et stator pour nettoyage, étuvage, mise en place d’un revêtement diélectrique et contrôle de l’isolement, remplacement des roulements avec métallisation d’une portée, et équilibrage de l’ensemble.

À gauche : roue Pelton actuelle.
À droite : roue Pelton neuve, avant finitions.

 

EDSB sait se mouiller ! (juin 2013)


Une expérience enrichissante pour tous ! (cliquez pour agrandir)

A l’occasion des journées « Fest’eaux Vives » organisées par le collectif des professionnels des sports d’eau vive de la vallée de la Guisane, quelques agents d’EDSB, partenaire de la manifestation, ont participé à une descente en raft.

Excellente journée ! Au-delà du bon résultat de l’équipe qui a terminé sixième sur 47 équipes d’entreprises, l’expérience a permis aux employés d’EDSB de découvrir les sports d’eau vive et de rencontrer d’autres utilisateurs de la rivière.

Le sport et la convivialité étaient au programme et ce fut également l’occasion d’échanger entre les différents acteurs de l’eau sur leurs activités. Un moment privilégié qui a permis de mieux apprendre à se connaitre et à progresser dans une compréhension mutuelle des besoins de chacun.

Expérience enrichissante pour tous sans aucun doute, à développer et à renouveler !

 

Campagne nationale pour l'extinction de l'éclairage nocturne des bâtiments non-résidentiels (juin 2013)


L'affiche de la campagne.

à partir du 1er juillet, les bureaux, commerces et bâtiments sont invités à éteindre les éclairages inutiles la nuit de 1h à 7h du matin. Pour accompagner cette décision, le Ministère de l’écologie, du Développement durable et de l’énergie a lancé mercredi 12 juin une campagne d’information à destination du grand public.

L'extinction des éclairages nocturnes des bureaux, commerces et bâtiments de 1h à 7h du matin doit permettre d'économiser l'équivalent de la consommation annuelle d'électricité de 750 000 ménages, d'éviter l'émission de 250 000 tonnes de CO2 et de réaliser une économie de 200 millions d'euros. La mesure doit également contribuer à la préservation de la biodiversité en évitant des pollutions lumineuses inutiles.

Pour encourager le dispositif, le ministère de l'écologie a lancé mercredi 12 juin une campagne d’information à destination du grand public. Des affiches et des dépliants sont mis à la disposition de l'ensemble des élus et des acteurs économiques sur le site internet du Ministère : www.developpement-durable.gouv.fr .

La mise en œuvre de cet arrêté du 25 janvier 2013 fait de la France l’un des pionniers en Europe dans ce domaine.

L’arrêté prévoit les dispositions suivantes :

  • Dans la rue : les vitrines de magasins de commerce ou d’exposition seront éteintes au plus tard à 1h du matin, ou une heure après la fin d’occupation des locaux, et pourront être rallumées à partir de 7 heures du matin ou une heure avant le début de l’activité.
  • Dans les communes : les éclairages des façades des bâtiments seront éteints au plus tard à 1 heure du
    matin et ne pourront être allumés avant le prochain coucher du soleil.
  • Dans les entreprises : la lumière des bureaux seront éteintes au plus tard une heure après avoir quitté les locaux.

Des dérogations aux horaires d’illumination des façades d’immeubles non résidentiels et à ceux de l’éclairage des vitrines de magasins de commerce ou d’exposition sont possibles par arrêté préfectoral.

Plus d'information sur : www.developpement-durable.gouv.fr/Eteindre-la-nuit-c-est-faire-des.html.

(Article paru dans le Moniteur : www.lemoniteur.fr)

 

Quand le Patrimoine reprend ses droits… (juin 2013)


À gauche : avant. À droite : après.

Dans le cadre des travaux de changement de tension qui se sont achevés en 2012, des anciennes lignes aériennes restaient à déposer, ainsi que les pylônes qui les soutenaient. Pour la seule liaison Pont de Cervières => Cité Vauban qui surplombait le parc de la Schappe, la phase de dépose des 5 544 mètres linéaires de câbles fut relativement rapide puisqu’elle s’est déroulée en seulement 4 jours, du 22 au 26 avril dernier.

Ensuite, en dépit de conditions climatiques peu favorables, la phase de dépose des pylônes a malgré tout pu être réalisée mardi 30 avril dernier sur la journée. La capacité de levage de l’hélicoptère mobilisé, de type « Écureuil », étant limitée à 1350 kilos, les plus gros pylônes métalliques ont préalablement été coupés en deux. Onze rotations d’hélicoptères ont été nécessaires pour rassembler tous les pylônes sur un même terrain, jusqu’à récupération pour un recyclage dans la filière appropriée.

La ligne Pont de Cervières => Croix du Frêne (bas de la route du col d'Izoard), doit être également déposée, durant le mois de juin 2013. Les habitants des quartiers concernés pourront observer à cette occasion le travail très technique des monteurs de l’entreprise mandatée.

 

1er coup de pioche au Fontenil (mai 2013)


Le premier coup de pioche a été donné ce vendredi 24 mai 2013 par Monsieur
le Maire de Briançon, Gérard Fromm, sur le lieu même où
sera installée la centrale électrique.

En présence d'élus, d'entreprises chargées de la mise en œuvre et des partenaires financiers du projet, ainsi que d'une partie du personnel d'EDSB, le Maire, Gérard Fromm a lancé les travaux ce vendredi 24 mai 2013. Il a souligné l'engagement de l'équipe d'EDSB dans la réussite de ce projet, et l'attachement des communes et de leurs habitants a l'entreprise locale de distribution. Dans un monde qui se dématérialise, la proximité est un atout formidable.

Le Directeur d'EDSB, Marc Platon, a rappelé que la centrale du Fontenil, qui sera mise en service dans un an environ, fera passer la part d'électricité produite localement de 35 à 50% de la consommation de Briançon et Saint Martin de Queyrières. Et d'autres projets sont à venir, pour renforcer la production locale (et renouvelable) d'énergie.

Petit zoom arrière

L'origine du projet remonte à 1917. Il a été relancé en 1988 par la REB, puis en 1998 par EDSB, et une nouvelle et dernière fois en 2007. Le premier coup de pioche a été donné ce vendredi 24 mai 2013, sur le lieu même où sera installée la centrale électrique.

Nous aurons le plaisir de vous tenir régulièrement informé de l'avancement du projet dans les pages "Fontenil" de notre site.

Bonne lecture à tous.

 

La sécurité aux abords des lignes électriques (mai 2013)


Lorsque qu’une entreprise ou un particulier entreprend des travaux de
terrassement, de grutage, d’élagage, de réfection de toiture ou autre,
la question de la présence d’une ligne électrique
aérienne ou souterraine se pose…

On ne le répète jamais assez, lorsque qu’une entreprise ou un particulier entreprend des travaux de terrassement, de grutage, d’élagage, de réfection de toiture ou autre la question de la présence d’une ligne électrique aérienne ou souterraine se pose. Afin d’assurer la sécurité du chantier, dans tous les cas la personne en charge des travaux doit se renseigner auprès des différents opérateurs de réseaux.

Ces dernières années le législateur a fait évoluer la réglementation et de nouvelles obligations sont venues renforcer les procédures. On peut citer la création d’un guichet unique, passage obligatoire pour tous les déclarants depuis le premier juillet 2012 pour un accès par internet rapide et gratuit.

Nous avons procédé à la mise à jour de notre site internet à la rubrique « distribution » ensuite « vous réalisez des travaux ». N’hésitez pas à cliquer sur les différents liens qui vous dirigerons vers toutes les informations ad hoc afin de respecter la procédure.

Pour ceux qui souhaitent se référer aux textes du législateur, ils peuvent se rendre sur Légifrance et consulter les décrets 2010-1600, 2011-1241 ainsi que l’arrêté du 15 février 2012.

Bonne lecture à tous.

 

L’origine de l’électricité fournie à nos clients en 2012 (mai 2013)

Dans le cadre de l’article 5 du décret n° 2004-388 du 30 avril 2004, les distributeurs et les producteurs qui comme E.D.S.B. vendent de l’électricité aux consommateurs finals sont tenus de les informer sur l’origine de l’électricité fournie dans les conditions prévues ci après :

  1. Les différentes sources d’énergie primaires utilisées pour produire l’électricité qu’ils ont commercialisée au cours de l’année qui précède
  2. La contribution de chaque source d’énergie primaire à leur offre globale d’électricité au cours de l’année précédente.>
  3. La référence des publications dans lesquelles les consommateurs peuvent trouver les informations relatives à la quantité de dioxyde de carbone ou de déchets radioactifs générée par la production d’un kWh à partir de la totalité des sources d’énergie primaire utilisées par l’opérateur.

Dans le respect de ce décret, voici les éléments utiles en ce qui concerne l’électricité fournie par EDSB à ses clients.

Ci-dessus, la provenance de l’électricité consommée par les clients d’EDSB. La part production locale est directement liée aux conditions hydrologiques de l’année (plus ou moins de neige, de précipitations), et aux conditions d’ensoleillement (photovoltaïque). Cependant, pour répondre à la demande globale de nos clients, tout ce qui n’est pas produit localement étant nécessairement acheté à notre fournisseur, une faible demande globale augmente donc mécaniquement la part de production locale.

Ci-dessus l’origine de l’électricité achetée par EDSB - et produite au niveau national par EDF - qui serait celle que consomment nos clients sans aucune production locale. Retrouvez l’impact environnemental de chaque source de production d’électricité sur www.edf.fr.

Ci-dessus, l’origine de l’électricité consommée par nos clients, par filière de production, en ajoutant les productions hydrauliques et photovoltaïques locales et nationales.

Au fil des mises en service des futures centrales hydrauliques et photovoltaïque d’EDSB, les importations d’électricité diminueront mécaniquement, et la part d’électricité renouvelable (hydraulique, photovoltaïque) sera de plus en plus prépondérante sur le nucléaire.

 

EDSB renouvelle son engagement dans les éco-transports (mai 2013)


Ci-dessous, de gauche à droite : Marc PLATON, directeur d’EDSB,
Estelle ARNAUD, responsable du service Cyclo’pouss et gérante de
Microclimat, Marie-Paule ARNAUD, représentante des TUB, et Serge
LACROIX, directeur de l’Office du Tourisme et de Climatisme de Briançon.

Après deux saisons concluantes pendant lesquelles EDSB était déjà partenaire du service Cyclo’pouss, une convention annuelle a été signée le 24 avril 2013, entre :

  • l’entreprise Microclimat, délégataire du service Cyclo’pouss, et fournisseur des deux tricycles à assistance électrique qui assurent le transport des passagers,
  • les TUB (Transports Urbains Briançonnais), qui intègrent le Cyclo’pouss dans leur réseau, avec une billetterie commune,
  • l’Office du Tourisme de Briançon, qui communique régulièrement sur le service,
  • EDSB, partenaire financier.

EDSB, après avoir obtenu la certification environnementale ISO 14001 fin 2012, et après avoir fait l’acquisition en 2012 d’un véhicule 100 % électrique pour ses besoins de service, entend poursuivre son investissement dans les moyens de transport respectueux de l’environnement, à chaque fois que ce sera possible.

 

Visite de l’usine hydroélectrique EDSB dans le parc de la Schappe (avril 2013)


Le programme …

Passionné(e)s d’histoire, de patrimoine industriel local et de la ressource en eau, depuis le 14 mars dernier, notre usine de production d’électricité de « Roche Percée » dans le Parc de la Schappe est à nouveau ouverte au public, cette fois à l’occasion d’un cycle de visites découvertes animées par le service du Patrimoine de Briançon.

L’originalité 2013 réside dans le fait que la visite de la microcentrale est proposée dans le cadre de deux circuits :

  • L’industrie de la soie et visite de la microcentrale
  • Ballade au fil de l’eau et visite de la microcentrale

Pour connaître toutes les modalités utiles (dates, heure), il vous suffit de cliquer sur l’affiche ci-contre ou de contacter le service du patrimoine au 04 92 20 29 49.

11 dates vous sont proposées, pour répondre au mieux à vos attentes et coller à vos disponibilités.

Bonnes visites !

 

Dépose des lignes aériennes 5,5kV (avril 2013)

Suite aux travaux de changement de tension (passage du réseau en 20kv) débutés depuis 5 ans et qui se sont achevés en 2012, EDSB va procéder, à partir du 22 avril 2013, à la dépose de 2 anciennes lignes aériennes 5,5 kV.

Les travaux commenceront par la ligne partant de Pont Baldy en direction de la vieille ville en surplombant le parc de la Schappe. Quant à celle partant également de Pont Baldy en direction de la Croix du Frêne (bas de la route du col d'Izoard), la dépose se fera durant le mois de juin 2013.

Les habitants des quartiers concernés observeront à cette occasion le passage d'engins lourds de manutention et d'hélicoptères.


Une dépose qui va embellir le paysage…

 

Samedi 30 mars 2013 : les « journées de l’énergie », un rendez vous à ne pas manquer ! (mars 2013)


L'affiche de la manifestation

Dans le cadre du débat national sur la transition énergétique (toutes les infos sur : www.transition-energetique.gouv.fr/), plusieurs acteurs économiques et/ou publics du Briançonnais se sont réunis pour proposer des échanges dans le cadre de portes ouvertes et conférence, sous la forme de « circuit de l’énergie ».

Vous pourrez ainsi visiter, à votre gré :

  • Des installations et des ouvrages de production d’énergie utilisant des sources d’énergie renouvelable (chaudière bois, centrales photovoltaïques, centrales hydroélectriques),
  • Un site de gestion du réseau électrique de Briançon,
  • Des installations à la pointe en ce qui concerne la maitrise des consommations (systèmes de pilotage, de régulation/programmation, chaudières à condensation…),
  • Des sites exemplaires en terme de réduction des besoins énergétiques (isolations labellisées BBC)
  • Des processus spécifiques dans la gestion fine des ressources naturelles (neige de culture),
  • Une filière de réemploi et de valorisation des déchets.

Sur tous ces points de rendez-vous vous rencontrerez des spécialistes du domaine que vous pourrez questionner et avec lesquels vous pourrez échanger des points de vue sur l’avenir énergétique de notre pays.

Cliquez ICI pour obtenir tout le programme, les thématiques, les sites et les acteurs, les horaires de visite…

Bonnes visites à toutes et tous !

 

Le Fontenil, c’est parti ! (mars 2013)


La future prise d'eau du fontenil.

Après de nombreuses années d’études, d’instruction de dossier, d’allers retours avec l’administration et les différents acteurs de l’eau, l’autorisation préfectorale obtenue en avril 2012 a permis à EDSB de lancer un appel d’offres pour la construction de la microcentrale du Fontenil.

Le premier appel d’offres examiné durant l’été 2012 a été déclaré infructueux, les prestations proposées étant nettement supérieures en prix au coût objectif fixé par l’entreprise qui aurait permis de rentabiliser le projet.

Un nouvel appel d’offres, européen celui-ci, a donc été lancé et l’ouverture des plis fut réalisée à l’automne. Celle–ci a permis, enfin, de retenir les offres de certains candidats.

L’ensemble des 4 lots faisant l’objet de l’appel d’offres ont ainsi été notifiés aux entreprises le 14 janvier 2013.

Le Lot n°1 concernant la conception/réalisation de la partie électromécanique a été attribué au groupement d’entreprises Andritz/Dynelec.

Le Lot n°2 concernant les ouvrages de génie civil, la prise dessableur et la conduite d’amenée a été attribué à Eiffage TP.

Le Lot n°3 pour le bâtiment de la centrale a été attribué à l’entreprise Olive.

Le Lot n°4 concernant la conduite forcée et le canal de fuite a été attribué au groupement d’entreprise Eiffage TP / HPI.

L’attribution des travaux en sous-traitance est désormais de la responsabilité des entreprises retenues et les consultations sont largement entamées.

Avec la disparition progressive de la neige, les travaux vont débuter dès le mois de mars.

La centrale du Fontenil2 qui apportera aux clients d’EDSB une nouvelle part conséquente d’énergie renouvelable, fournira vraisemblablement ses premiers Mwh avant l’été 2014.

 

Bilan en fin d’année 2012 pour le photovoltaïque à EDSB (mars 2013)

Le moratoire instauré sur les tarifs d’achat de la production photovoltaïque a très nettement freiné le développement de cette filière d’énergie renouvelable. Les tarifs sont actuellement revus tous les trimestres, généralement à la baisse. Par contre, le coût des installations a également diminué, il peut encore être intéressant d’équiper sa toiture sous réserve d’une exposition optimale garantissant d’approcher les 1500 heures de production. C’est cette valeur qui permet de calculer en fonction de la puissance installée le plafond d’énergie bénéficiant de l’obligation d’achat qui est un tarif subventionné, financé par la Contribution au Service Public de l’électricité (CSPE) collectée sur l’ensemble des consommateurs finaux d’électricité.


Panneaux solaires photovoltaïques

En 2012, nous avons cependant raccordé 8 nouvelles installations sur Briançon et Saint Martin de Queyrières. Le nombre total d’installations raccordées sur ce territoire est de 71. La production a été de près de 900 000 kWh, ce qui représente environ 1% de la consommation totale de nos clients.

Le gouvernement a instauré par un Arrêté du 7 janvier 2013 une prime majorant le tarif et destinée à relancer la filière photovoltaïque. Les installations éligibles sont celles pour lesquelles une demande complète de raccordement a été effectuée pour la première fois à compter du 1 octobre 2012

La prime est accordée si les conditions ci-après sont effectives.

Pour une installation photovoltaïque constituée de modules en silicium cristallin*, la valeur du tarif d’achat de l’énergie est majorée de 5 % si l’une des deux conditions décrites ci-dessous est vérifiée :

  • toutes les étapes du processus de transformation des plaquettes de silicium aux cellules des modules photovoltaïques de l’installation ont été réalisées sur un site de production installé au sein de l’Espace économique européen ;
  • toutes les opérations de soudage des cellules, d’assemblage et de lamination des cellules et de tests électriques des modules photovoltaïques de l’installation ont été réalisées sur un site de production installé au sein de l’Espace économique européen.

La majoration est portée à 10 % si :

  • les deux conditions décrites ci-dessus sont vérifiées,

ou si :

  • l’une des deux conditions décrites ci-dessus est vérifiée ainsi que la condition suivante : toutes les étapes du processus de transformation des lingots de silicium aux plaquettes de silicium des modules photovoltaïques de l’installation ont été réalisées sur un site de production installé au sein de l’Espace économique européen.

* voir les définitions des termes techniques ici.  

 

Où en est-on de la charge électrique sur le réseau d'EDSB ? (février 2013)

Petit zoom arrière

Record de consommation battu ! (mars 2009)
Le dimanche 15 février, à 1h du matin, la puissance appelée par la clientèle d'EDSB à établi un nouveau record avec 29 092 kW.

Nouveau record de consommation (décembre 2010)
La puissance appelée sur le réseau d'EDSB a atteint le niveau record de 30 872 kW le dimanche 19 décembre 2010 à 1h10 du matin.

Record battu sur l'hiver 2011/2012 ! (février 2012)
Le 5 février 2012 à 1h10 du matin, EDSB a atteint un record absolu de consommation d'électricité avec une puissance appelée par ses clients de 31 377 kW.

Début 2013 pas de record battu sur la pointe, mais une forte charge relativement régulière comme le montre le graphique ci-dessous sur la période du 15 janvier au 15 février 2013.


Sur la période d'un mois, la pointe 2007 est atteinte ou dépassée pendant 12 jours, celle de 2009 est atteinte ou dépassée pendant 3 jours, la pointe de 2012 à été approchée une fois cet hiver lorsque la température se situait autour des -15°C. Pour rappel la pointe de 2012 à été atteinte sur une période avec des températures de -20°C pendant une semaine.

Actuellement, nos réseaux et nos contrats avec ERDF permettent de soutirer jusqu'à 37 MW, niveau envisageable à l'horizon de 4 à 5 ans. La limite contractuelle avec ERDF se situe normalement à 40 MW.

Pour soutirer jusqu'à 40 MW, et éventuellement au-delà, le cas-échéant des travaux seront nécessaires sur le réseau d'ERDF. Aujourd'hui, pour assurer l'alimentation de ses clients, EDSB étudie la possibilité de construire un poste source (raccordement directement sur le réseau très haute tension 63 000 volts et transformation en 20 000 volts) pour alimenter Briançon et St-Martin-de-Queyrières. Ce poste serait raccordé sur le réseau très haute tension exploité par RTE (Réseau de Transport d'électricité). EDSB « profiterait » de la reconstruction de la ligne très haute tension de la vallée pour réaliser ce raccordement.

Les décisions qui seront prises dans les prochains mois par l'administration seront cruciales pour l'avenir électrique du Briançonnais et plus largement pour le nord du département des Hautes-Alpes.

 

1500 clients coupés samedi après midi (janvier 2013)

Samedi 19 janvier : il était 14h50, EDSB a subi une panne importante sur son réseau Haute Tension de 20 000 volts.

Une ligne issue du poste de livraison « Briançon Sud » a été coupée suite à un défaut dans le poste nommé « Gallice Bey » situé dans la rue Centrale. Cette panne a plongé dans le noir environ 1500 clients de Briançon. Les quartiers touchés ont été ceux de Fontchristiane, de la zone sud ainsi que le centre ville entre la rue centrale et le quartier des Toulouzannes.

Après les premières investigations pour la recherche de l’origine de la panne, une heure s’est écoulée et tous les clients, à l’exception de ceux raccordés sur le poste Gallice Bey, étaient réalimentés.

Une rupture de canalisation d’eau dans les étages au dessus du poste de transformation a créé une inondation par le plafond. Les interrupteurs électriques sont entrés en court circuit et ont dû être remplacés.

Grâce au personnel d’astreinte et au renfort spontané d’agents du service technique d’EDSB, les 70 clients raccordés sur le transformateur « Gallice Bey » ont retrouvés la lumière vers 20h00.


Les interrupteurs 20 000 volts : à gauche, vue de face et
à droite, intérieur en court-circuit.