Le développement durable : l'énergie solaire

Vous pouvez consulter aussi :

Les énergies et EDSB : l'énergie solaire

Avec ses 300 jours de soleil par an, le Briançonnais est un lieu privilégié pour l’utilisation de l’énergie solaire et la production de sa propre électricité.

Le soleil ne sert pas qu'à nous éclairer, nous faire bronzer et à faire pousser des légumes dans notre jardin ! C'est aussi une énergie renouvelable non polluante, économique, facilement disponible, renouvelable, et aisément transformable. Il existe, de manière schématique, trois techniques pour capter une partie de cette énergie : le solaire passif, le solaire thermique et le solaire photovoltaïque.

Les apports solaires passifs

Il existe un moyen simple et trop souvent oublié de récupérer l'énergie solaire. Il consiste à profiter tout bonnement des apports directs du soleil, c'est ce qu'on appelle plus communément l'énergie passive. Et qui dit énergie passive, dit réflexion architecturale sur le bâtiment, avec au programme l'intégration d'éléments tels que de vastes surfaces vitrées, des façades doubles... et bien sûr une orientation plein sud. Pour optimiser ses gains thermiques, il faut naturellement une excellente isolation. En effet, seule une bonne isolation permet d'emmagasiner les apports solaires passifs et d'optimiser l'utilisation du chauffage voire même de l'éclairage d'un bâtiment et de réaliser par conséquent d'importantes économies d'énergie.

Le solaire thermique

le principe du plancher solaire

Le solaire thermique s'obtient grâce à la mise en place sur son toit d'un capteur solaire thermique. Un équipement dont le mode de fonctionnement est décrit de manière très claire par l'Agence départementale de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME). Sur l'une de ses brochures, elle indique qu'il s'agit "d'un vitrage placé devant un absorbeur dans lequel de l'air (ou du liquide) chauffé par les rayons du soleil est chargé de transporter la chaleur". Cette chaleur sert à fabriquer de l'eau chaude sanitaire pour alimenter les douches, les machines à laver ou bien encore pour un système de chauffage, (l'idéal étant un plancher chauffant) ou les deux s'il s'agit d'un système solaire combiné. D'après l'association Enerplan, 323.000 mètres carrés de capteurs de ce type ont été installés en 2007 ce qui représente une puissance de 226 MW (mégawatts) soit une hausse de 15% par rapport à 2006.

Le bon dimensionnement

production d'eau chaude solaire

La surface des capteurs à installer est calculée en fonction des besoins d'été et d'hiver. En sachant que l'installation sera vraisemblablement plus productive en été, une période où les besoins des occupants en énergie sont moins importants. Reste à prévoir, pour les moments où la disponibilité en calories est supérieure aux besoins, une bonne solution de stockage. Lorsqu'elle est inférieure aux besoins, il est préférable d'avoir recours à une autre source d'énergie qui fournira le complément pour chauffer l'eau chaude sanitaire à la température souhaitée ainsi que le chauffage. En général, les installations sont prévues pour couvrir 65 % des besoins annuels en chauffage et eau chaude sanitaire. D'après le Centre d'information sur l'énergie et l'environnement, cette surface "est en moyenne de 15 m² pour une maison disposant d'un plancher basse température de 100 m²".

Le solaire photovoltaïque

Le solaire photovoltaïque connaît comme le fait remarquer l'association professionnelle de l'énergie solaire, Enerplan, un véritable boom en France. Selon elle, le marché du solaire photovoltaïque en France a représenté en 2007 une puissance de 45 mégawatts soit une progression de 200% par rapport à 2006 !

Principe technique

Les panneaux solaires photovoltaïques remplissent cette fonction. Quand une cellule photovoltaïque reçoit de la lumière, des charges positives et négatives sont séparées par un champ électrique, comme dans une pile électrique, ces charges peuvent être utilisées aux pôles de la cellule. Le courant ainsi créé est dit « continu » et peut être ou utilisé directement, ou stocké dans des batteries. Il est également possible à l’aide d’un onduleur de le transformer en courant alternatif et ainsi de l’utiliser sur le réseau.

Intérêt financier

Une installation de 20 m2 peut produire 3000 kWh par an qu’EDSB peut racheter sur son territoire jusqu'à 0,55 € le kWh si les panneaux sont intégrés dans le bâti. Le contrat d’achat est signé pour 20 ans avec une actualisation des tarifs.

Le client dispose d’un compteur pour les usages de son habitation, d’un compteur de production et d’un compteur qui enregistre les consommations des auxiliaires de l’équipement. La production facturée par le client au distributeur est la différence entre la production et les consommations des auxiliaires

EDSB désire être un facilitateur dans le montage des dossiers et souhaite établir une pratique de partenariat entre les bureaux d’études, les fournisseurs et installateurs.

Dans ce but, vous trouverez ci-dessous 3 documents en téléchargement pour vous aider à monter votre projet.

Enfin, notre partenaire Transénergie a mis en ligne un outil de simulation photovoltaïque : SunSim.

Pour toute information complémentaire, n'hésitez pas à contacter nos techniciens.

Quelques définitions relatives au solaire photovoltaïque

Système photovoltaïque.
Un système photovoltaïque est un procédé ou une solution technique de construction, rigide ou souple, composé d’un module ou d’un film photovoltaïque et d’éléments non productifs assurant des fonctions de fixation aux éléments mitoyens, de résistance mécanique ou d’étanchéité. L’ensemble est conçu spécifiquement pour la production d’électricité d’origine photovoltaïque.

Installation photovoltaïque.
L’installation photovoltaïque est un ensemble composé du système photovoltaïque et des éléments assurant la transmission et la transformation du courant électrique (câblages, onduleurs, etc.).

Module photovoltaïque en silicium cristallin.
Un module photovoltaïque en silicium cristallin est une unité de production d’énergie électrique constituée d’un assemblage de cellules photovoltaïques interconnectées et complètement protégée de l’environnement.

Module photovoltaïque en couche mince.
Un module photovoltaïque en couche mince est composé d’un matériau semi-conducteur déposé en couche mince sur un substrat rigide ou souple.

Cellule photovoltaïque.
Une cellule photovoltaïque est un dispositif photovoltaïque élémentaire produisant de l’énergie électrique par absorption du rayonnement lumineux.

Plaquette de silicium.
Une plaquette de silicium est une tranche de matériau semi-conducteur qui constitue la base mécanique et électrique d’une cellule photovoltaïque. Elle provient de la découpe des lingots de silicium obtenus après fusion du silicium.